Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Législatives : Ridwane Issa (Banian) veut la création d'un groupe Outre-Mer à l'Assemblée

Si comme bon nombre de ses soutiens de chez Banian, Ridwane Issa avait roulé, lors de la présidentielle, pour Emmanuel Macron, il s'est peu à peu désolidarisé de la politique du président de la République durant l'entre-deux-tours, regrettant de la part de ce dernier la "non-prise en compte de l'urgence sociale" du territoire.

"Sans mesure sociale à La Réunion on est hors-sujet. Il manquait un volet social et il nous est apparu important de faire entendre la voix de La Réunion", explique le candidat. Le déclic s'est produit pour Ridwane Issa lorsqu'il s'est rendu compte de la "difficulté" de disposer des "bons leviers pour interpeller le bon conseiller à Paris".

"Si on ne passe pas par tel ou tel conseiller, il est difficile d'avoir la personne adéquate. Or, il est important pour nous de peser dans le vote des lois : nous sommes sur une île où ne peut pas appliquer des lois comme si on était à Paris ou à Marseille", martèle l'élu bénédictin, prenant en exemple des lois pas adaptées à La Réunion comme la loi littorale "qui contraint la construction de logements dans les DOM" ou encore la réforme de la CDPNAF. 

Repenser les relations entre les élus ultramarins et Paris 

Cela passera par la création de ce fameux groupe de députés "outre-mer" composé uniquement des 27 députés issus des territoires ultramarins. "Une nécessité", clame Ridwane Issa, pour mettre fin au modèle actuel "qui ne fonctionne plus".

"Banian est avant tout un parti réunionnais qui n'attend pas de consignes de partis nationaux. Les députés réunionnais sont totalement dissous dans leur groupe", regrette le premier adjoint de Patrice Selly à Saint-Benoit qui veut, avec Banian, "travailler à la constitution de ce groupe pas partisan".

"Il faut pouvoir travailler avec tout le monde pour des avancées concrètes. Quand on ne prend pas en compte nos spécificités, il y a abandon et nous avons vu le résultat que cela a donné aux présidentielles", rappelle-t-il, certain qu'avec ce groupe 100% domien, "les 7 députés de La Réunion auraient du poids". Si la constitution de ce groupe n'est pas actée, Ridwane Issa n'envisage pas d'intégrer une opposition.

"Une jambe sociale et une jambe économique"

Cette mise au point faite, Ridwane Issa souhaite porter dans le cadre de ces législatives "un projet de lutte contre la souffrance, la pauvreté et les retards structurels" de sa circonscription. "Avoir un programme sans moyens de défense c'est comme avoir une voiture sans essence". Et le carburant trouvé par Ridwane Issa pour redémarrer le moteur passera tout d'abord par la lutte en faveur du pouvoir d'achat des ménages via l'expérimentation du SMIC à 1500 euros à La Réunion, la hausse de 100 euros pour les allocataires du RSA, la mise en place d'un Revenu minimum étudiant de 800 euros/mois "sans condition de moyens car les familles de la classe moyenne souffrent également de la crise", un minimum de retraite garantie à 1100 euros mensuels ou encore la prise en compte de la pénibilité du travail et une hausse des retraites pour les agriculteurs. "Comme nous l'avons toujours dit, Banian avance aussi bien sur sa jambe sociale qu'économique", rappelle-t-il. 

 

Sur un plan plus régional, Ridwane Issa milite comme bon nombre de candidats à ces législatives pour une continuité des biens et des services prise en charge par l'Etat pour compenser la cherté de la vie ou encore la création d'une zone franche globale. "Des propositions concrètes pour l'amélioration du pouvoir d'achat des familles et non pas des incantations", termine-t-il.

Candidat de Banian dans la 5e circonscription, Ridwane Issa présentait ce mercredi le volet social de son programme qu'il porte avec sa suppléante Catherine Mangar. Le Bénédictin en a profité pour indiquer qu'en cas d'élection, il rejoindrait le futur groupe composé uniquement des 27 députés "outre-mer" actuellement à l'étude dans les territoires ultramarins.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article