Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La mortalité à La Réunion est très largement supérieure à la moyenne nationale

En 2021, à La Réunion, les décès augmentent nettement par rapport à 2019, avant la crise sanitaire. Ainsi, 5 750 personnes résidant sur l’île décèdent, soit 690 de plus qu’en 2019 (+ 13,5 %). Cette hausse du nombre de décès ne concerne que des personnes de 65 ans ou plus. Elle est plus prononcée au deuxième trimestre et au mois d’août. La hausse des décès sur l’île résulte du vieillissement de la population, mais est amplifiée par les crises épidémiques. En conséquence, l’espérance de vie recule en 2021.

Après plusieurs années de baisse continue, le nombre de naissances croît de manière significative en 2021 : 13 470 bébés de mères domiciliées sur l’île sont nés, soit 300 de plus qu’en 2020. Cette croissance de la natalité est particulièrement marquée au dernier trimestre de l’année 2021. La fécondité reste élevée en 2021, et nettement supérieure à celle de l’Hexagone.

Évolution du nombre de décès selon le département entre 2019 et 2022 – période du 1er janvier au 22 août :
 
 

 

 

TRÈS FORTE HAUSSE DES DÉCÈS A LA RÉUNION EN 2022

Entre janvier et août 2022, la mortalité augmente très fortement à La Réunion par rapport à la même période en 2019 : 4 300 décès du 1er janvier au 22 août en 2022 contre 3 170 en 2019, soit une augmentation de + 35 %. Celle-ci est très largement supérieure à la moyenne nationale (+ 8 %) ou même qu’aux Antilles (entre 16 % et 19 % selon les départements).

La hausse des décès en 2021 à La Réunion était déjà supérieure à celle observée dans l’Hexagone (+ 13,5 % contre + 7,5 % par rapport à 2019), où l’impact de l’épidémie de la Covid-19 sur les décès a été beaucoup plus fort en 2020 qu’en 2021. Le nombre de décès n’avait en revanche augmenté que de 1,8 % entre 2019 et 2020 à La Réunion.

 

 

 

La hausse des décès est particulièrement marquée en janvier et février 2022, lors de la période où les taux d’incidence et d’hospitalisation pour cause de Covid-19 ont atteint leur niveau le plus haut depuis le début de la pandémie : + 55 % par rapport à 2019. Les mois suivants, le surcroît de décès par rapport à 2019 reste néanmoins de l’ordre de 30 % par rapport au même mois de 2019, sauf en juin (+ 10 %).

 

 

 

La moitié de ces décès sont survenus à l’hôpital ou dans une clinique privée : 2 060, soit 520 de plus qu’en 2019. Cet excédent de décès par rapport à 2019 est du même ordre que le nombre de décès survenus à La Réunion à l’hôpital sur la période et qui concernent des personnes positives au Covid-19, selon les données de l’Agence régionale de santé (ARS) confirmées par celles de Santé publique France. Une grande partie d’entre elles étaient fragiles puisqu’elles souffraient de comorbidités (diabète, maladie cardiovasculaire, etc.). Ainsi, parmi les décès dont le certificat fait mention de la Covid-19 entre mars 2020 et février 2022 à La Réunion, une comorbidité était indiquée pour 55 % d’entre eux [Santé publique France].

Les décès à domicile représentent quatre décès sur dix. Leur nombre augmente également fortement entre 2019 et 2022 : 1 750 du 1er janvier au 22 août 2022, soit 430 de plus que trois ans plus tôt. Cette hausse s’explique pour une part par la poursuite du vieillissement de la population : les générations nombreuses du baby-boom des années 1950 arrivent depuis quelques années à des âges plus élevés, où la mortalité est plus forte. Pour l’autre part, il n’est pas possible d’apporter d’éléments explicatifs à ce stade, les causes de décès à domicile n’étant pas encore connues.
 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article