Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Coupe du monde 2022 : Tirage porte-bonheur ou catastrophique pour les Bleus?

À première vue, le célèbre animal de compagnie de Didier Deschamps a de nouveau fait son office. L’équipe de France a hérité d’un groupe plutôt clément lors du tirage au sort des poules pour la coupe du monde 2022. Les champions du monde en titre ont hérité du Danemark, de la Tunisie et d’un barragiste qui sera soit l’Australie, le Pérou ou les Émirats arabes unis.

 
L’histoire paraît donc se répéter puisque les adversaires des Bleus, tirés ou potentiels, sont exactement ceux de la campagne de victorieuse de Russie il y a 4 ans. En effet, la bande à Mbappé avait affronté l’Australie, le Pérou et le Danemark lors de la phase de poule. Lente au démarrage, l’équipe de France avait eu de grandes difficultés à se défaire de leurs adversaires avant que la machine ne se mette en marche lors des matchs à élimination directe.

Le Danemark, porte-bonheur français

Côté palmarès international, la France a remporté 2 coupes du monde et 2 coupes d’Europe, sans compter les autres compétitions moins prestigieuses. Le point commun à tous ces succès : le Danemark. En effet, chaque fois que les Français ont remporté un trophée, ils avaient affronté les Scandinaves en match de poule.

En 1984, Platini offrait la victoire aux siens en marquant à la 78e minute face aux Danois. Cette victoire amorçait le parcours vers le premier titre international pour la France lors de l’Euro qu’elle organisait.

En 1998, l’équipe de France, déjà qualifiée pour les 1/8e de finale, voyait ses remplaçants venir à bout de leurs rivaux 2 buts à 1 sur des réalisations de Youri Djorkaeff et Emmanuel Petit. Un match qui permettait aux Bleus de finir premier de leur groupe avant d’aller chercher leur premier sacre mondial.

Deux plus tard, la bande à Zidane réalisait une master class face au même Danois lors du match d’ouverture et une éclatante victoire 3 à 0 (Blanc, Henry, Wiltord). Ils remporteront leur deuxième succès international dans la foulée.

Enfin, Français et Danois s’étaient quittés sur un match nul 0 à 0 en 2018. Un match décevant et soporifique qui n’avait pourtant pas empêché les hommes de Deschamps d’aller chercher leur deuxième étoile.

Les étoiles semblent s’aligner, sauf que…

Si tout semble s’emboîter parfaitement pour espérer célébrer un nouveau titre mondial dans quelques mois, l’histoire pourrait se répéter dans un sens beaucoup moins favorable. En effet, les Français arriveront en tant que champions du monde en titre, comme en 2002.

Entre 1998 et 2002, l’équipe de France avait outrageusement dominé le football mondial et rarement une équipe était arrivée avec un tel statut de favori. Symbole de cette puissance française, l’équipe comptait les meilleurs buteurs de 3 championnats européens (Thierry Henry, David Trezeguet et Djibril Cissé).

La poule de qualification composée du Sénégal, de l’Uruguay et donc du Danemark, semblait donc une formalité. Tous les yeux étaient déjà rivés sur l’adversaire potentiel des 1/8e de finale qui serait issu du groupe de la mort (Argentine, Angleterre, Nigéria, Suède).

Sauf que la compétition va démarrer sur une défaite face au Sénégal (0 à 1), avant un match nul face à l’Uruguay (0 à 0). La dernière chance des Français  pour se qualifier était de battre les Danois par deux buts d’écarts. Deux à zéro, c’est bien le score qui était affiché sur le tableau à la fin du match, mais en faveur des rouges et blancs. Humiliés, les champions du monde perdaient leur titre sans avoir marqué le moindre but durant la compétition. 

Les Bleus sont donc prévenus. Être champion du monde en titre et opposé au Danemark, une équipe africaine et peut-être une équipe sud-américaine n’est pas un heureux présage.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article