Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chips, biscuits, sauces... Les industriels autorisés à remplacer l'huile de tournesol sans l'indiquer

 

En raison des difficultés d'approvisionnement en huile de tournesol liées à la guerre en Ukraine, le ministère de l'Economie a autorisé ce mardi certains fabricants à remplacer cette huile dans leurs recettes, sans pour autant changer leur emballage dans l'immédiat.  

 

 

Les industriels de l'agroalimentaire souhaitant bénéficier de cette mesure devront faire une demande de dérogation pour substituer une autre huile (par exemple de colza, voire de palme). Ils disposeront ensuite un délai de six mois pour changer leur emballage, mais devront avant les deux mois signaler sur l'emballage qu'un changement de recette a eu lieu, sans forcément préciser lequel.    

Néanmoins, si des produits allergènes sont ajoutés, ou si le changement de recette fausse par exemple les promesses de "100% bio" ou "sans huile de palme", la mention d'un changement de recettes devra être immédiate, a précisé le ministère.
 

 

Casse-tête de l’accès à l’information 

Ces modifications des recettes devront être référencées sur un site de la Répression des fraudes (DGCCRF), lequel aura à charge de contrôler le respect des règles fixées par le gouvernement. Un millier de références pourraient faire l'objet de ces demandes de dérogations (chips, frites, produits panés, margarine, sauces, pâtes à tartes, conserves, biscuits, plats préparés ou même chocolat). 

Cette mesure répond à la demande des industriels qui avaient saisi le ministère de l'Economie il y a plusieurs semaines pour alerter sur les tensions d'approvisionnement, l'Ukraine ne parvenant plus à exporter l'huile de tournesol en raison du blocage de ses ports. 

De son côté, l'ONG Foodwatch a salué par voie de communiqué "l’effort de transparence des autorités", mais alerte sur "le casse-tête de l’accès à l’information" pour les consommateurs. L'organisation exige des fabricants et distributeurs, avec une pétition  à l’appui, qu’ils facilitent au maximum l’accès à l’information dans les rayons et directement sur les produits concernés, afin notamment d'éviter les risques pour la santé.

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article