Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Agression présumée : que s'est-il passé dans cette boîte de nuit dionysienne ?

Dans la nuit du samedi 6 au dimanche 7 août, un client se serait fait agresser par deux des agents de sécurité d’une discothèque du chef-lieu. Venu faire la fête, Alexandre, qui présente aujourd'hui des difficultés à marcher, aurait été roué de coups et se retrouve avec un œil tuméfié et des bleus sur le corps. Il témoigne :

J’étais dans la boîte, en train de danser avec mes amis, un agent de sécurité est venu me prendre par le bras. Je n’ai pas compris, j’ai demandé ce qu’il se passait, il ne m’a pas répondu. L’agent de sécurité m’a emmené dehors. Il a ouvert la porte et lui et un autre vigile m’ont frappé. C’est surtout l’un des deux qui m’a bien amoché. Un de mes amis est sorti pour comprendre ce qu'il se passait et leur aurait demandé d'arrêter. Moi je ne me souviens plus de rien, je suis tombé inconscient. Quand je suis revenu à moi, j’étais devant chez moi, mes amis m’avaient ramené et m’ont raconté que les vigiles m’avaient donné des coups au visage, des coups de poing, des coups de pied, et que j’étais tombé au sol”.

Il précise : "Il ne s'est rien passé avant, je dansais simplement avec mes amis. La seule chose que j'ai faite, c'est demander ce que j'avais fait pour qu'on me sorte de la boite. Ils ne voulaient pas parler. Personne n'a compris pourquoi ils m'ont sorti. Il y avait du monde à l'extérieur quand ils m'ont frappé, il y en aurait qui m'auraient défendu".

Alexandre s’est vu prescrire 10 jours d’ITT et une plainte a été déposée.
 

 

De son côté, la direction de l’établissement dément toute agression de la part des agents de sécurité :
“L’idée de l’établissement, c’est d’avoir une ambiance bon enfant. Quand il y a, de temps en temps, des petites altercations malheureuses, que ça soit bien géré, c’est ce qui s’est passé sur le comportement de ce monsieur qui téléscope trois, quatre fois la même fille, deux fois le même jeune, il pousse une autre personne, ce n’est pas volontaire, mais résultat, des clients sont venus nous voir en nous disant voilà, là c’est compliqué parce qu'il bouscule beaucoup de gens”, assure le gérant de la boîte avant de poursuivre :

On a raccompagné ce monsieur à la porte, mais il ne s’est rien passé dans l’établissement. On a identifié qu’il fallait effectivement le raccompagner jusqu’au moment où il est sorti de l’établissement, il n’y a rien, pas de ralé-poussé. Dehors, il y avait d’autres clients qui étaient en attente de rentrer. Les caméras de surveillance montrent bien mes agents de sécu en train de le raccompagner gentiment, en train d’échanger avec des gens qui sont avec lui à table. Lui a un comportement soul mais bon enfant, mais à partir du moment où il se trouve derrière la porte (on l'aperçoit sur les caméras) il change complètement d’attitude et il devient hyper agressif, à tel point que ses amis essaient de le retenir.

A ce moment-là, deux groupes étaient en attente de rentrer, deux groupes de garçons qu’on ne laisse pas entrer - parce qu’on demande des groupes mixtes - eux aussi en tension parce qu’on ne voulait pas les laisser entrer. (...) Lui a essayé  à plusieurs reprises de rerentrer, a été assez agressif à maintes reprises avec les agents de sécurité, l’un s’est mis devant la porte, mais il n’y a pas eu de contact physique”. A ce moment-là, mes agents font aussi face à deux personnes qui veulent rentrer, deux garçons et on ne va pas les laisser entrer, et eux sont aussi assez virulents. Et après on referme les portes, on est tous à l’intérieur, on entend qu’il se passe quelque chose dehors, les agents de sécu sortent et là, évidemment, volée de moineaux, personne ne sait ce qui s’est passé”.

Suite à la diffusion des images de la victime sur les réseaux sociaux, plusieurs autres clients se sont plaints de l’agressivité d’un membre du personnel. La direction indique se faire harceler sur les réseaux et fait part de son intention de déposer une main courante. Le gérant précise : "Nous on a juste voulu que ça se passe bien avec les autres clients, on l'a raccompagné à la porte paisiblement".


SUR LE SUJET :

Coup de gueule : "Parents, faites attention à vos enfants en boîte de nuit"
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article