Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

​NRL en tout viaduc : D'autres transporteurs affichent leur satisfaction

Les dissensions apparues au grand jour l’an dernier persistent au sein des transporteurs. Au sortir de la réunion de travail d’hier après-midi, cette rupture persiste dans la lecture des propositions faites par la présidente de Région envers le monde du transport BTP.

"Nous savions que la Région avait déjà pris la décision de faire en tout viaduc. Ce n'était donc pas une surprise mais malgré tout, tous les représentants de transporteurs ont pu exposer leurs soucis, leurs craintes, mais madame la présidente est déterminée à rester sur le tout viaduc. On comprend un peu la Région, sauf que mes collègues ont dit qu'il était dommage qu'il n'y ait pas eu un tour de table pour prendre cette décision parce qu'on a appris ça par les médias", souligne simplement Michel Allamèle de l'Interprofessionnelle de la Route.

Vidéo - NRL : Les transporteurs sortent très remontés de leur rendez-vous avec la Région


C’est en tant que porte-parole d'une intersyndicale* qu’il exprime un son de cloche moins virulent que celui exposé hier par Didier Hoareau (OTI - Organisation des transporteurs indépendants) et Jean-Gaël Rivière de la FNTR. 

"Je trouve qu'on a avancé"

"Je ne peux pas dire que nous acceptons notre sort mais en parallèle la Région a annoncé un doublement de l'investissement de différents chantiers pour 2022. Un investissement de l’ordre de 296 millions d'euros. C'est pas mal sauf qu'il ne reste que dix mois en 2022", affiche-t-il sa seule réserve de voir ces crédits difficilement consommés dans leur intégralité dans un délai si serré.

Le préfet Jacques Billant est quant à lui venu confirmer les garanties de l’Etat dans la poursuite du projet de NRL dans sa configuration tout viaduc arrêtée par la présidente Huguette Bello le 9 février. Mais la Nouvelle route du littoral ne saurait concentrer la totalité des perspectives des pro du bâtiment. Jacques Billant a annoncé mettre sur pied une "conférence opérationnelle logistique". Derrière ce langage administratif, il y a de la part de l’Etat et de la Région la volonté d’identifier l’ensemble des chantiers compris dans ces 296 millions qui pourront compenser l’abandon de la digue de la NRL. 

"Je trouve qu'on a avancé", observe Michel Allamèle qui cite pêle-mêle les projets évoqués par la gouvernance régionale comme celui de l’Ecocité de Cambaie, la contournante de Saint-Joseph, la route de Cilaos ou encore la déviation de Saint-Benoît. "Pour ce dernier projet, je le suivrai particulièrement car je suis de Saint-Benoit", avise-t-il. 

*L'intersyndicale regroupe l’IRR (l’intersyndicale des routiers réunionnais, la FPR (la Fédération des transporteurs de La Réunion), l’UNOSTRA, l’OTRE (l’Organisation du transport routier européen), le SRTT (le syndicat réunionnais des transporteurs et terrassiers) et le groupement de Sanders. 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article