Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La nouvelle continuité territoriale devrait être lancée le 1er avril

C'est un sujet délicat. À son arrivée à la pyramide inversée, la nouvelle majorité régionale a rapidement donné le ton : pour faire des économies, elle a fait part de son intention de revenir sur le dispositif de continuité territoriale qui coûtait 53 millions d'euros chaque année à la collectivité. Ce matin, au cours de l'assemblée plénière, Lorraine Nativel, vice-présidente de Région a dévoilé les grands axes de la nouvelle continuité territoriale.

 

 

La 2ème vice-présidente de Région a rappelé que la précédente mandature avait refusé l'aide de l'État sur ce dispositif. "La continuité territoriale entre la métropole et ses espaces ultramarins relève de la responsabilité de l'État" a souligné Lorraine Nativel. Sur ce sujet, la ligne de conduite de la majorité régionale d'Huguette Bello sera donc à l'opposé de l'équipe précédente. La refonte de la continuité territoriale implique la collectivité et le pouvoir central, "nous avons souhaité recentrer ce dispositif en complémentarité avec l'État" a indiqué Lorraine Nativel.

Le rapport concernant la nouvelle continuité territoriale sera présenté en commission permanente le 25 mars prochain.

La majorité d'Huguette Bello a souhaité un dispositif "plus cohérent" et "équitable" car "un certain nombre de familles à hauts revenus a bénéficié de la continuité territoriale et la fréquence de sollicitation du dispositif par les usagers des deux premières tranches de revenus correspondait à une demande tous les deux ans et demi voire les deux ans et trois quarts".  

En prenant en compte ces éléments, les conditions d'accès au dispositif ont donc été modifiées.

• La périodicité de l'aide régionale sera alignée sur celle de l'État : les usagers pourront désormais faire une demande de continuité tous les trois ans. "Les jeunes pourront venir se ressourcer sur l'île une fois par an" assure cependant Lorraine Nativel.

• Le calcul du quotient familial s'appuiera sur le revenu fiscal et non plus sur le revenu imposable. "Et cela dans un souci d'équité en considérant les familles qui pratiquent l'optimisation fiscale" a détaille la 2ème vice-présidente de Région.

• Pour faire la demande de continuité, les tranches 1 (revenus inférieurs à 6 000 euros) et 2 (ressources inférieures à 11 991 euros)  devront s'adresser à Ladom (l'organisme de l'État). La tranche 1 aura droit à 460 euros, la tranche 2 à 360 euros. 

La troisième tranche (jusqu'à 26 000 euros par an) devra déposer la demande de continuité à la Région. Elle bénéficiera de 200 euros. 

Toujours selon la majorité régionale, à l'heure actuelle, 33% des personnes qui voyagent avec la continuité territoriale ont les moyens de payer un billet d'avion.

Une fois validé en commission permanente le 25 mars prochain, le nouveau dispositif de continuité territoriale devrait entrer en vigueur dès le 1er avril.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article