Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La continuité territoriale fait sa révolution

La Région explique la nécessité de la révision de ce dispositif en se basant sur le rapport de la Chambre régionale des comptes paru en décembre 2019 et qui pointait "les risques budgétaires encourus par la collectivité, le dispositif supporté seul par la Région représentant annuellement un coût oscillant autour de 50 millions d'euros".

Lors de la présentation du Plan de la mandature de la Pyramide inversée en janvier dernier, le vice-président en charge des finances, Patrick Lebreton, avait rappelé que le dispositif "était une bonne mesure" mais que des "déviances" avaient été relevées aussi bien dans sa conduite que dans sa gestion.
 

Continuité territoriale : "Une bonne mesure sauf qu’il y avait des déviances dans sa conduite et sa gestion"


Afin de rendre le dispositif complémentaire avec l'Etat et bénéficier à nouveau des crédits alloués par ce dernier pour permettre aux familles réunionnaises les plus modestes "de bénéficier de mesures correspondant au mieux à leurs besoins", la Région a revu les plafonds pour les différentes tranches.

Alors que l'aide régionale en matière de continuité pouvait être attribuée une fois tous les ans, la Région souhaite désormais l'aligner sur celle de LADOM en proposant une continuité une fois tous les trois ans.

Les familles dont le quotient familial est inférieur à 6 000 euros annuels (tranche 1) bénéficieront d'une aide de 460 euros (contre 450 euros auparavant) répartis comme suit : 360 euros issus de LADOM et 100 euros de la part de la Région.

Pour les familles dont le quotient familial est compris entre 6001 euros et 11 991 euros (tranche 2), l'aide ne sera que de 360 euros, un bon unique délivré par LADOM. Les ménages dont le quotient familial est compris entre 11.992 euros et 26.030 euros (tranche 3) ne recevront qu'un bon de 200 euros (contre 300 euros actuellement), délivré par la Région.

Concernant les étudiants réunionnais en mobilité et qui doivent faire face "à une situation de plus en plus difficile en raison de la persistance de la pandémie mondiale", la Région Réunion a décidé de renforcer son accompagnement en leur allouant un bon annuel dont le montant reste encore à définir. Présenté dans un rapport distinct, il devra faire l'objet d'une approbation des élus lors du vote du budget primitif.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article